Vos compétences au service
d'un nouveau métier
formateur

Cherche Technicien(ne) expérimenté(e) (plus de 3 ans de pratique d’un métier en entreprise) en Automatisme, Chaudronnerie, Électrotechnique, Fraisage, Hydraulique, Maintenance, Fabrication de moule, Soudage, Tournage, Tuyautage, Usinage, pour exercer dans les Pays de la Loire.

Idéalement titulaire d’un titre ou d’un diplôme de niveau 3.

Ils sont devenus formateur de l’industrie…

  • perso-5

    Noël, 62 ans, 40 ans d’expérience industrielle dans la fabrication de moules injection plastiques, retraité auto-entrepreneur.

    Après une carrière technique riche, j’ai terminé comme technicien d’atelier où j’ai malheureusement connu un arrêt de l’activité de l’entreprise. Un bilan de compétence  m’a dirigé vers des missions d’accompagnement de jeune sur un plateau technique.

    Assistant formateur au sein du Pôle Formation des Industries Technologiques, j’ai rapidement mesuré mes capacités à transmettre mes compétences et partager ma passion pour ce métier avec différents publics. Aujourd’hui, ce contact humain enrichissant se poursuit en tant qu’auto entrepreneur.

  • persoperso

    Jean-Marie, 50 ans, tourneur CN et de chef d’équipe pendant 25 ans.

    J’ai décidé de me professionnaliser comme formateur en suivant une formation sur la pédagogie reconnue par un titre professionnel de niveau 3.

    J’ai ensuite travaillé en milieu pénitentiaire pour rencontrer des publics « sensibles » afin d’affiner ma communication et ma façon de piloter des situations difficiles. Il est indispensable d’avoir un solide bagage technique lié à un parcours industriel varié pour pouvoir exercer son métier avec sérénité. Mais ça n’est pas suffisant il faut coupler cela à des qualités humaines et une vraie passion pour le métier que j’exerce au sein du Pôle Formation en CDI.

  • Jean-Marie

    Mickaël, 32 ans, 10 année d’expérience dans l’usinage.

    Professionnel de l’usinage, l’opportunité m’avait été donnée de former mes anciens collègues sur un centre d’usinage et en FAO. Transmettre aux autres mes compétences est une réelle source de satisfaction.

    Fort de cette expérience au sein de mon entreprise, j’ai décidé de franchir le pas et j’ai postulé pour un emploi de formateur au sein du Pôle Formation des Industries Technologiques des Pays de la Loire. Grâce à différentes missions auprès de jeunes publics accompagnés par des formateurs investis, j’ai rapidement trouvé mes marques.

    Les échanges et les contacts avec les apprenants sont très diversifiés et variés, ce qui rend ce métier ouvert et riche. On peut facilement accroître ses connaissances humaines et professionnelles. J’en retire un profond contentement lorsqu’une formation se termine et que les apprenants nous quittent satisfaits (et avec le sourire). Enfin, c’est un métier qui évolue sans cesse où il y a peu de routine, donc qui nécessite de savoir se remettre en question et avoir une bonne capacité d’écoutes. Pour que le message passe mieux, il faut s’adapter aux besoins des apprenants. Tout en pratiquant ce nouveau métier, j’ai validé par une VAE, un diplôme supérieur (BTS).